Bivouak’alooza: on recommence?

Je me disais récemment que l’été passait trop vite et que j’avais encore envie de profiter des festivals et grands événements estivaux avant que les vents et la froideur nous gagnent. La plupart étant déjà passés, c’est par hasard que j’ai pris connaissance du Bivouak’alooza qui se tenait hier, le 26 août à St-Jean-Port-Joli en Chaudières-Appalaches!

D’abord, quel village superbe qu’on se doit de visiter au moins une fois dans sa vie. La vue sur le fleuve et les montagnes est tout simplement sublime. La municipalité a un cachet et une âme unique. On passe en mode vacances dès qu’on y arrive et les restaurants y sont remarquables.

IMG_1900
Koriass

 

C’est toutefois, un peu loin de l’agitation du centre de la ville et de la marina que se tenait la 2e édition du Bivouak’alooza. Cet événement festif rassemblait sur une même scène plusieurs groupes musicaux de styles ultra-variés. Le site ouvrait ses portes à midi pour fermer au petit matin. Il était même possible de camper sur place, en camping sauvage pour profiter au maximum de la fête.

Sur la scène, s’enchaînaient: Joe Robicho, étoile montante de la musique folk rustique Port-Jolienne, Émile Bilodeau, King Abid, les Hôtesses d’Hilaire, Irish Moutarde, Les Dales Hawerchuk, Koriass, Mononc’ Serge et le mythique groupe ska-punk californien Reel Big Fish.

En après-midi, j’étais super heureuse d’enfin assister à une prestation d’Irish Moutarde dont j’avais tellement entendu parler! Je n’ai pas été déçue et les festivaliers non plus. Avec le son distinctif de la cornemuse et les kilts, on se laisse facilement transporter dans leur univers irlandais.

Mon coup de coeur absolu: Koriass qui a littéralement fait lever la foule en début de soirée. N’étant pas habituellement une adepte de rap québécois (bien qu’une fan de hip hop), j’étais un peu septique, mais après la première pièce, il m’avait conquise. Du talent, de l’énergie, de l’ambiance, j’ai adoré et je me suis laissée emporter comme la horde de gens à mes côtés. Franchement Koriass, tu m’as eu!

Pour une seconde édition, je dois lever mon chapeau à l’équipe: une organisation au quart de tour! Tout avait été pensé! Moi qui aie aussi travaillé dans le domaine de l’événementiel, c’est tout un contrat que monté un tel événement, des détails il y en a. Ici, on avait de l’espace à revendre, des restaurateurs du coin, un site bien aménagé, une navette pour se rendre jusqu’au stationnement. Bravo!

Pour festoyer comme il se doit, se sont évidemment les produits de la microbrasserie Ras L’Bock de Saint-Jean-Port-Joli qui étaient mis à l’honneur, puisque les artisans brasseurs étaient partenaires officiels.  Je salue aussi l’initiative des organisateurs qui  avaient un souci d’être écoresponsables  en décidant de mettre à la disponibilité des festivaliers des verres réutilisables à l’effigie du festival.

Devant la grandeur des lieux, la foule était plutôt dispersée, mais les participants étaient en feu et l’énergie était palpable autant sur la scène que devant.

On en aimerait plus des événements comme ça. Alors, parés pour la 3e édition? Y serez-vous?

moiBesoin d’une rédactrice?

Je me spécialise dans l’art de vivre. Articles de magazines, billets de blogue, communiqués, contenu Web, je rédige tout! N’hésitez pas aussi  à me fournir des informations sur votre restaurant ou votre attrait, car je collabore avec plusieurs publications!

Contactez-moi!

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :