Les dessous de mon voyage de presse en Martinique

C’est par un concours de circonstances que je me suis retrouvée
assise dans l’avion de Norwegian airlines le 1er novembre dernier à
destination de La Martinique. Il faut dire que je n’avais reçu l’invitation seulement qu’une semaine auparavant, ça rendait donc l’expérience encore plus exceptionnelle!

En fait, le voyage arrivait comme un baume pour moi. Une petite éclaircie dans un moment particulièrement difficile (il parraît que la vie nous envoie les épreuves qu’on est capable de supporter…). Il était donc hors de question que je rate cette chance.

Même si je suis privilégiée de vivre de telles expériences dans le cadre de mon métier, partir en voyage seule dans un voyage de groupe demeure confrontant pour moi. Il y a tout un paradoxe, car j’aime bien sortir de ma zone de confort et me mettre au défi, mais ça ne veut pas dire que c’est facile pour autant .

D’abord, dans un contexte de voyage, même si c’est professionnel, on déconnecte du quotidien. On a subitement du temps et de l’espace pour réfléchir. Et dieu sait que mon petit hamster sait comment faire bon escient de tous ces petits moments. Avec cinq heures de vol, seule dans ma rangée, il a eu le temps de tourner et retourner tout ce que je vivais mille fois.

Puis, me joindre à un groupe reste une épreuve pour moi. Même si j’ai grandement avancé au cours des dernières années, le groupe m’empêche parfois encore de montrer qui je suis réellement et je suis toujours complètement tiraillée. Un combat intérieur sans relâche. Un chemin vers une liberté que je construis lentement et le voyage en Martinique m’a permis de poser encore quelques pierres devant.

Passer outre mon malaise, j’ai toutefois eu beaucoup de plaisir à rencontrer les autres journalistes. Il y a quelque chose de réconfortant à échanger avec des gens qui vivent la même réalité que soi et dans le métier solitaire qu’on fait, ça n’arrive pas tous les jours. Je suis aussi vraiment reconnaissante de la générosité des autres journalistes du groupe qui n’ont pas hésité à me partager des trucs du métier. Merci!;)

Après avec connu la chaleur, c’est dans un Québec froid que je continue d’avancer avec maintenant de nouvelles expériences dans mon sac à dos.

Pour en apprendre plus sur La Martinique comme telle, je vous invite à lire mes articles sur Destination Famille, prochainement sur Marginale et heureuse et dans le Magazine L’Annuel qui sortira en février.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :